Les franchises de coiffure à domicile

Les franchises de coiffure à domicile

Les franchises de coiffure à domicile

Deuxième secteur de l’artisanat en France avec près de 190.000 actifs, la coiffure connaît un redressement, après une année 2014 dans le rouge, et une année 2015 très timide. À ce jour, il existe aux alentours de 83.500 salons de coiffures pour 96.000 salariés. 90% des salons ou entreprises de coiffures ne sont pas rattachés à une enseigne : 70% sont des salons indépendants et 20% des coiffeurs à domicile. La coiffure en salon connaît une progression significative alors que la coiffure hors salon est en baisse. Le chiffre d’affaires du secteur est estimé à 6.2 milliards d’euros. Plus en lien avec notre article sur les franchises de coiffure à domicile, il faut savoir que ce sous-secteur est en pleine expansion puisqu’il connaît une croissance de 6% par an depuis dix ans ! Autrefois considéré comme un marché insignifiant, y compris par la profession, il représente actuellement un chiffre d’affaires de 375 millions d’euros. Actuellement, on compte 11.000 coiffeurs à domicile déclarés soit 20% des professionnels du secteur. Un chiffre : chaque jour plus de 70.000 clients se font coiffer à domicile. Comment expliquer ce succès ? Il y a en fait trois facteurs : d’une part, la création du statut d’auto-entrepreneur qui favorise les coiffeurs à devenir indépendants, à être leur propre patron plutôt que d’être salarié dans un salon. D’autre part, les salons de coiffure résistent de plus en plus difficilement à la pression de l’augmentation du foncier dans les centre-villes. Ainsi, de plus en plus de salons ferment dans des centres d’agglomération où les loyers deviennent trop importants. Enfin, il y a une explication démographique : la France compte de plus en plus de personnes du troisième ou quatrième âge. Une population qui a parfois du mal à se déplacer. Il faut donc venir à elle.

Les franchises de coiffure à domicile
La franchise est bien présente sur ce marché de la coiffure puisqu’elle représente 20% du marché avec des enseignes à la notoriété évidente ou qui commencent à se faire un nom : Jean-Claude Biguine, Beauty Coiff, Beauty Bubble, Mod’s Hair, Camille Albane, Jean-Louis David, Dessange International, Tchip Coiffure, Franck Provost, Eric Zemmour, etc.
Mais la coiffure à domicile est un secteur dont la franchise ne s’est pas encore saisi. En effet, bien rares sont les franchises dans ce sous-secteur pourtant, comme nous l’avons vu, en pleine progression. Deux franchises seulement ont décidé d’investir ce créneau de la mobilité. Les voici.

Hair We Go : Fondée en 2014, cette entreprise surfe sur la mode du «truck ». À savoir ces camions itinérants, se déplaçant de villes en villes, mais généralement dans un cadre géographique bien établi (une agglomération, un département, etc.) pour se rapprocher au plus près de ses potentiels clients. L’idée étant : si les clients ne viennent pas à nous, alors venons aux clients. Dans ce concept, le franchisé fixe lui même ses tarifs et traite directement avec les fournisseurs. Vous disposerez pour vous déplacer d’un VanHair.

Maître Coiffeur : Créée en 2005, cette franchise se propose de venir vous coiffer en entreprise ! Les clients ou cibles de cette franchise ? Les PME, TPE, hôpitaux, mairies, etc.
Lancée en franchise en 2013, cette entreprise compte pour l’instant deux franchisés. L’apport personnel est minime (3000€), il n’y pas de droits d’entrée et le contrat de franchise est de 4 ans.

Conclusion

Soyons clairs : si vous disposez d’un CAP coiffure ou mieux, les deux franchises citées ci-dessus peuvent être une option sérieuse : le concept, en particulier celui du Vanhair de Hair We Go répond à une vraie demande actuelle de la population puisqu’elle vous permet d’aller au client. De plus, l’investissement personnel est très raisonnable. Mais ces deux franchises n’ont, pour l’instant, pas fait la preuve de la viabilité incontestable de leur concept et de leur capacité à se développer sur le territoire national. Contrairement à d’autres entreprises de coiffure franchisées avec des concepts plus plébiscités et aux succès incontestables : ainsi par exemple des salons « low-cost », comme Tchip Coiffure ou Beauty Bubble. De même, le concept de vente de produits professionnels de coiffure et d’esthétique aux coiffeurs ou aux particuliers, avec Beauty Coiff connaît un succès indéniable. Il est clair que les investissements personnels sont plus élevés mais vos chances de succès et de prospérité le seront aussi. Réfléchissez-y !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *