Ouvrir une franchise de salon de coiffure low cost!

Ouvrir une franchise de salon de coiffure low cost!

Ouvrir une franchise de salon de coiffure low cost!

Concept en plein essor, les salons de coiffure low cost, nés il y a plusieurs années, répondent à une vraie demande puisqu’ils représentent 15% des salons de coiffure sur le territoire français.
Leur cœur de cible ? Les jeunes (étudiants) et actifs, très majoritairement masculins.
En effet, dans une période de crise économique, payer sa « coupe » parfois 50% moins cher qu’un coiffeur traditionnel n’est pas négligeable pour une population fragilement économiquement et/ou qui n’aime pas attendre un temps exagéré pour des soins qu’ils trouvent superflues (actifs).

Même si la clientèle féminine n’est pas négligée (loin de là!), notamment avec la vente de produits capillaires souvent moins chers qu’ailleurs, le concept du coiffeur discount est simple : simplicité, rapidité, efficacité et prix…mini.

Un concept qui  colle parfaitement à la philosophie de la franchise. Revers de la médaille, la productivité demandée et les perspectives de rentabilité à court terme sont primordiales.

 

Les principaux acteurs du marché

-Coiff & Co : Année de création : 1995. 311 magasins en France dont 290 franchisés. Apport personnel : 30.000€. Droit d’entrée : 8.000€

-Tchip’ Coiffure : Année de création : 1996. 514 magasins en France dont 483 franchisés. Apport personnel : Apport personnel : 30.000€. Droit d’entrée : 8.000€

-Self Coiff : Année de création : 1997. 38 magasins au total en France dont 23 franchisés. Apport personnel : 30.000€. Droit d’entrée : 0€

-Beauty Bubble : Année de création : 2010. 43 franchisés en France. Apport personnel : 12.000€. Droit d’entrée : 8.500€

 

Les clés de la réussite

-Le choix de l’implantation : bien choisir le lieu où s’installer conditionnera la réussite ou l’échec de la franchise. A cet égard, les lieux les plus propices à la réussite de ce concept de coiffure low cost sont les endroits qui brassent une grosse densité de personnes : centres commerciaux, galeries commerçantes d’hypermarché, gare, station de métro, zones commerciales, etc.

 

-une productivité sans faille : pour qu’un franchisé de coiffure low cost soit rentable, il doit accueillir entre 600 et 800 clients par mois alors qu’un salon traditionnel n’aura besoin que de 300 à 400 clients.

L’avantage d’être une franchise

Être franchisé s’avère avoir des avantages dans les négociations avec ses fournisseurs et assureurs. En effet,  le poids d’une franchise permet d’obtenir une marge de 50% sur les ventes de produits ou une réduction de 50% de son assureur Axa.
L’une des grosses contraintes auxquelles font face les franchises de coiffure « lkow cost », c’est qu’elles doivent rencontrer le succès dans un délais extrêmement court pour espérer ne pas mettre la clé sous la porte.
Dans le business plan, un chiffre d’affaires prévisionnel minimum est souvent demandé (pour ne pas dire exigé) : 190.000€. Pour donner une idée, le chiffre d’affaires d’un salon de coiffure indépendant tourne autour de 100.000€.
Autrement dit : devenir franchisé demande du courage, de l’abnégation et de l’huile de coude.

Outre le prix très attractif, les franchisés de la coiffure « discount » misent aussi sur un autre argument commercial auprès de leurs clients : la qualité des produits utilisés par le salon. En effet, l’idée est de prouver à la clientèle que si le prix est bas, ce n’est pas au détriment des produits professionnels usités. Ainsi, il n’est pas rare de voir dans les salons des franchisés des produits de marque l’Oréal ou Kerastase.

 

Pour conclure, le marché des salons de coiffure low cost connaît un vrai boom. Le concept est désormais validé par les consommateurs et qui fait penser que ce type de coiffeur est promis à un avenir durable.
Qui plus est, ce concept s’adapte parfaitement à l’idée de franchise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *